BIOGRAPHIE

Biographie de l’artiste Giovanni Gorini

portrait_giovanni_gorini

Né à Lajatico (Pise) en 1950, il commence à peindre en 1970.

En 1972, il fréquente l’Institut d’Art  et durant cette période, la peinture de Pollock et l’Art Gestuel l’influencent, pour donner en 1974 sa première toile « abstraite ».
Jusqu’en 1975 il approfondit cette phase de recherche pour se libérer du traditionnel « figuratif ».

Il découvre alors l’oeuvre de Giuseppe Santomaso, et frappé par la poétique et surtout par le  « rapport avec la réalité »  du travail de cet artiste,  il le rencontre à Venise en 1976.
Après cette rencontre et celles que suivront régulièrement, les créations de Gorini prennent une orientation décisive.
La même année, il fait la connaissance de Dino Carlesi (écrivain et critique d’art) qui, en 1977, à l’occasion de sa première exposition particulière, écrira:

«..une rigoureuse distribution de plans colorés que suggèrent pensées, émotions et même, en bien observant, un peu de bonheur… »

Il imprime alors son premier portfolio de gravures « Autocoscienza/Presenza » préfacépar Francesco Paciscopi.
Il consolide sa recherche « réalité/nature » au cours de deux voyages, l’un en Pouilles avec le peintre Alessandro Gamba, et l’autre en Grèce. C’est aussi l ‘époque de son premier voyage à Paris, où il s’installe en 1979.

Il participe à plusieurs expositions collectives avec un groupe d’artistes italiens, et il se lie d’amitié avec Riccardo Licata, titulaire d’un atelier  aux Beaux Arts de Paris, qui lui apprend la mosaïque, et Paolo Boni, peintre  et graveur, oncle de Mario Boni, imprimeur en taille douce, qui l’initie à la gravure en plusieurs couleurs.

En 1980 il imprime son deuxième portfolio « Voyage sans monuments » accompagné d’un texte de Dino Carlesi (Lettre à un  peintre).

En 1981, il est diplômé de l’Académie des Beaux Arts de Florence dans la classe de peinture de Gustavo Giulietti.

Il obtient deux fois la médaille de la Ville de Paris pour ses travaux de gravure: Bronze en 1982, Argent en 1984.